SEPTEMBER RAINES À TRAVERS LES YEUX DE SUZI SADLER

New York

Pour cette première série de portraits, nous vous présentons le duo new yorkais September Rains et Suzi Sadler.

September Rains est une douce jeune fille de Seattle qui a débuté sa carrière comme mannequin à New York. Elle réalisa rapidement que sa passion se tournait vers le cinéma et est maintenant éditrice chez Trollback.

La fille derrière l’appareil photo est Suzi Sadler une photographe et cinéaste de Brooklyn. Sa sérénité se transmet à travers ses photos.

September_PhSuziSadler1.jpg
Tenue: Body Margaret + Bonnet Richard

En quoi es-tu étrange?

September – Enfant j’ai grandi dans une caravane, j’avais une tarentule comme animal de compagnie et je rêvais de devenir entomologiste. Ma mère était une championne de roller et mon père un capitaine de bateau. Je passais mes journées à me lier d’amitié avec des crapauds à crapahuter dans les montagnes et apprendre à survivre dans la nature comme Johnny, l’homme qui vivait dans un tipi au fond de notre jardin.

Suzi – Je regarde beaucoup la lune, j’y apperçois des signes et les assimile à des personnes.

September_PhSuziSadler2.jpg
Tenue: Body Margaret

En quoi es-tu une RA+RE GIRL?

September – J’assimile la marque RA+RE à la bonne musique aux vêtements branchés et sympas, et surtout à des personnes cool. RA+RE honore les femmes pour ce qu’elles sont, c’est exactement moi… qui ne le serait pas?

Suzi – Je travaille dans le cinéma et la photo qui sont des milieux essentiellement masculin. L’effectif féminin est très faible mais j’aime le pouvoir qui émanne de notre cohésion et entente féminine. Il est de coutume de dire qu’une femme doit flirter avec les hommes pour faire sa place, mais aujourd’hui je vois de nombreuses femmes s’affirmer et faire entendre leurs voix auprès de la gente masculine.

September_PhSuziSadler3.jpg
Tenue: Body Margaret + Pantalon Rubi Camel

Quel est ton record sans dormir?

September – J’adore dormir donc les nuits blanches sont rares. Néanmois j’ai une petite faiblesse : le Karaoke, et je peux passer des nuits entières à chanter: Delilah – Tom Jones.

Suzi – 48h, j’étais à une soirée pyjama pour l’année 2000 et on est restés toute la nuit debout attendant la fin du monde. Quand on s’est rendu compte que ça n’arriverai pas on est allés jouer dehors jusqu’au le levé du soleil. Ma mère est venue me chercher pour m’enmener à mon match de foot en salle, je me sentais comme un zombie et depuis je n’ai jamais réitéré l’expérience de la nuit blanche.

September_PhSuziSadler4.jpgSeptember_PhSuziSadler5.jpg
Tenue: Pull Monika

Qu’est ce que tu manges pour le petit-dejeuner?

September – Du gâteau et du champagne

Suzi – Je mange le plus possible et il y a toujours une banane.

September_PhSuziSadler6.jpg
Tenue: Manteau Yasmin + Veste Ioana

Sur une échelle de 1 à 10 où places tu ton côté underground?

September – J’ai vu et fait beaucoup de choses scandaleuses à New York, et je pense que toutes les choses undergrounds se font spontanément sans y réfléchir. Je trainais avec une belle bande de tordus et on finissait souvent dans des endroits très étranges. Pour moi, si vous êtes une personne ouverte et curieuse, New York est une bulle qui peut vous conduire dans de beaux trépieds.

Suzi – Je dirais 8, personne n’a entendu parler de moi, mais je suis plutôt cool.

September_PhSuziSadler7.jpg
Tenue: Manteau Yasmin